post image

Hello mes amours !! De nouveau parmi vous pour une nouvelle thématique, l’article précédent portait sur la célébration de la beauté des femmes albinos. Tout d’abord je tiens à remercier tous ceux qui l’ont déjà lu et pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, il ne se fait pas tard. Prévention du cancer du sein fait l’objet de notre nouvelle thématique.

L’ OMS nous recommande vivement de ‘’ Sensibiliser davantage le grand public au problème du cancer du sein et aux mécanismes qui permettent de lutter contre celui ci ‘’

Le cancer du sein est la multiplication anormales des cellules qui forment généralement une masse appelée tumeur au niveau du sein. Ces cellules peuvent rester au niveau du sein. Elles peuvent aussi se répandre dans d’autres organes à travers les vaisseaux sanguins. Son développement prend plusieurs mois , voir plusieurs années.

Qui peut être atteint du cancer du sein ?

Généralement, ce sont les femmes qui sont atteintes du cancer du sein , c’est le cancer le plus fréquent chez ces dernières. Il représente 16 % de l’ensemble des cancers féminins. Moins de 1 % des cas de cancer du sein touche les hommes et ceux-ci ont en général plus de 60 ans. Plusieurs facteurs sont responsables du cancer du sein :

  • L’âge. Près de 75 % de femmes atteintes sont âgées de 50 ans et plus.
  • Les antécédents familiaux.  Le fait d’avoir une mère, une sœur ou une fille atteinte d’un cancer du sein ou d’un cancer des ovaires augmente le risque d’en être atteint.
  • L’antécédent personnel. Le fait d’avoir déjà eu un cancer à un sein accroît le risque qu’un second cancer se forme;
  • La grossesse tardive. Le fait d’avoir les enfants après l’âge de 35 ans augmente la probabilité de développer un cancer du sein.

Au regard de ces différents facteurs nous comprenons qu’il est important de faire preuve d’attention (personnelle ou familiale) et de prévoyance.

Pourquoi prévenir le cancer du sein ?

Plusieurs raisons doivent vous pousser à faire preuve de prévoyance, parmi lesquelles :

  • La vie. ’ Elle est beaucoup profonde pour en gâcher une seule seconde’’ Simon Lafage.
  • La douleur. Nous connaissons à quel point la douleur qu’elle soit physique ou interne nous met mal à l’aise. Elle peut même aller jusqu’à nous faire oublier notre prénom. LOL !
  • L’abandon. Lorsque nous passons de vie à trépas , nous laissons derrière nous des êtres chers qui souffriront de notre absence. Ah oui oui ! Cette maladie tue.
  • Les dépenses. Sans argent nous ne pouvons rien faire et le peu que nous possédons est généralement calculé, alors une dépense de plus serait vraiment déplaisante.

Nous avons souvent l’habitude d’utiliser cette expression : Prévenir vaut mieux que guérir, pour ce fait nous devons suivre certaines pratiques pour ne pas être une victime.

Comment prévenir le cancer ?

Connaissant déjà les raisons pour lesquelles nous devons faire preuve, voici quelques règles à suivre:

  • Pratiquer des exercices physiques. Très important car, ils améliorent l’endurance de l’organisme, augmentent notre résistance et notre souplesse. Ils permettent aussi de lutter contre plusieurs maladies, parmi lesquelles : le cancer du sein
  • Réduire la prise des boissons alcoolisées et éviter le tabagisme et tout autre stupéfiant : la prise des boissons alcoolisées et des stupéfiants est nocive pour notre santé. Car une fois dans l’organisme ils se répandent partout, surtout dans les organes les plus irrigués ( foie, coeur, cerveau).«Consommer un verre d’alcool par jour augmente le risque de développer un cancer du sein de 10%», souligne Catherine Hill, épidémiologiste et biostatisticienne.
  • Adopter une alimentation équilibrée. Une bonne alimentation joue un rôle essentiel sur notre santé. Elle diminue le risque de développer certaines maladies chroniques et augmente ainsi l’espérance de vie. Elle permet aussi d”équilibrer notre poids, les personnes en surpoids sont plus risque d’être atteintes des pathologies telles que (les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, certains cancers…).
  • Allaiter, lorsque c’est possible. L’ allaitement maternel prolongé réduirait les risques de cancer du sein et des ovaires chez les mères, selon un rapport de l’American Institute for Cancer Research (AICR) de 2017. Le risque de cancer du sein chez les mères allaitantes chute de 2 % pour chaque période de cinq mois d’allaitement, selon 13 études sur les 18 analysées.

Palper fréquemment les mamelles, Ce geste, à pratiquer régulièrement et à apprendre dès la puberté aux jeunes filles, est essentiel pour prendre soin de soi et contribuer à dépister le cancer du sein. une fois que nous ressentons une présence d’une boule, rendons nous rapidement à l’hôpital pour un diagnostic.

La santé est la chose la plus importante à préserver dans notre vie, car si elle est défaillante nous ne pouvons mener aucune activité. Alors lorsque la possibilité nous est offerte, prenons les mesures préventives.

Sources

6 Comments

Rosette Njamnou says:

<p>Merci pour cet article Bren chou</p>

Charnelle Makemtia says:

Merci à toi Watson

Watson says:

<p>Merci bien pour ce nouvel article</p>

Charnelle Makemtia says:

Merci bien pour ton commentaire Antoine, je vais y remédier pour les photos 😊😊

Charnelle Makemtia says:
TSAGMO Antoine says:

<p>Un Merci Profond pour la sensibilisation très chère. </p>
<p>Toutefois, Pourquoi quand tu recommandes d'avoir une alimentation équilibrée tu l'illustres avec des fruits qui ne sont pas de chez nous ?</p>
<p>Moi j'aurais clairement préféré y voir des bananes, du manioc etc…<br />
Où alors nous ne sommes pas la cible de ce magnifique article ?</p>

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: