post image

Notre magnifique slogan est « The beauty is in teamwork » littéralement, « la beauté est dans le travail d’équipe ». Nous sommes de jeunes femmes passionnées de tech qui veulent changer l’image que la société a des filles tech. Nous sommes surtout pleines de vie, absolument rayonnantes, et divinement belles !! Mais, qu’est réellement la beauté ? Y a-t-il une mesurette universelle de beauté ?

Une femme qui n’était pas belle…

Étant une mordue de lecture, j’ai récemment fini un livre de l’un de mes romanciers préférés, Guy des Cars. Dans son roman « L’insolence de sa beauté », celui-ci met en avant une jeune femme appelée Sylvie. Celle-ci est considérée par elle-même et par tout le monde comme étant laide. Fatiguée de ne pas attirer de regards galants, elle décide dans un premier temps d’adopter un look extravagant. Le résultat escompté n’étant pas atteint, elle se lance dans un long processus de chirurgie esthétique. Elle brûle alors ses économies acquises pendant de nombreuses années de sacrifice pour soigner son apparence physique. Elle décide de se refaire le nez, les yeux, les oreilles, la bouche et la poitrine.

https://www.amazon.com/Linsolence-De-Sa-Beaute/dp/2277117366

Le regard de la société sur soi

Comme Sylvie, de nombreuses personnes vivent mal leur apparence physique. Certaines sont complexées par leur taille, d’autres par leur poids, par la couleur de peau, la taille de poitrine, la forme des pieds ou du nez etc. Cette gêne est d’autant plus accentuée lorsqu’on constate que les personnes considérées comme « jolies » ont des privilèges liés à leur beauté ; cela s’appelle le beauty privilege.

A lire aussi : Et si on célébrait la beauté de la femme albinos ?

Celles ne se considérant pas comme belles s’adonnent alors à toutes sortes d’artifices afin de répondre aux standards de la beauté. Une pratique courante chez les femmes noires est l’éclaircissement de la peau ou « décapage » ; étant entendu que les femmes de couleur claire sont considérées comme étant les plus belles. D’autres recourent à des lipofillings fessiers afin de faire augmenter le volume des fesses, car une femme africaine qui n’a pas de formes généreuses n’attire pas les hommes. Certaines peuvent aller jusqu’à la chirurgie comme notre héroïne Sylvie.

Peut-on plaire à tout le monde ?

Ce qu’il faut savoir déjà c’est que la beauté n’est pas un concept universel, ni stable dans le temps. La journaliste américaine Esther Honig a pu le constater en demandant à plusieurs spécialistes dans 20 pays différents de retoucher sa photo en fonction des canons de beauté propres à chaque pays. Le résultat, disponible ici est assez époustouflant. On constate en effet que d’un pays à l’autre, il y a des traits mis en valeur, et d’autres pas du tout.

Une fois que cela est compris, il devient facile de ne pas vouloir se conformer à tout prix aux standards de la société dans laquelle on vit. De plus, les personnes pour lesquelles nous entreprenons ces changements en se disant que ça va leur plaire peuvent ne pas les apprécier. Sylvie, après la chirurgie complète qu’elle avait faite dans l’espoir d’éblouir Patrice, un amant dont elle avait gardé un chaleureux souvenir reçoit ceci comme réponse, une fois qu’elle se présente à lui toute changée :

 «…Jamais tu n’aurais dû changer de visage ! … Tu ne peux pas savoir : pendant que tu me parlais tout à l’heure à l’appareil (au téléphone), en un éclair j’ai revu ton nez qui ne me déplaisait pas, tes oreilles un peu grandes, tes yeux moins maquillés qu’aujourd’hui mais plus vivants, ta poitrine que j’ai un peu critiquée mais qui était quand même très sensuelle, tes cheveux qui étaient moins apprêtés… J’aurais retrouvé une Sylvie authentique, tandis que maintenant… »

Nous sommes toutes belles !!

En effet, si des efforts sont faits pour arranger notre apparence physique, cela devrait d’abord être pour soi. Pour se sentir bien dans sa peau, pour reprendre confiance en soi. Ensuite alors on pourra penser à se mettre en valeur pour les autres. La beauté n’ayant pas d’appareil de mesure universel, on ne peut certainement pas plaire à tout le monde. Il est même difficile de plaire à beaucoup de personnes à la fois. Je finirai par cette tirade du chirurgien parlant de Sylvie à son assistante :

« La vraie beauté, je vous l’ai déjà dit, c’est autre chose… C’est fait de tout et de rien, mais c’est toujours naturel. Et c’est bien ce qui nous met tous en rage, nous dont le métier est d’essayer de nous rapprocher d’elle en modelant les autres… La laideur, ça peut s’atténuer ou même se corriger sous l’effet du bistouri. Mais la beauté, c’est sacré ! On ne s’attaque pas à la perfection. Une perfection qui peut d’ailleurs n’être faite que de défauts sublimes ! Combien de femmes qui ne sont pas tellement jolies, ont sur le visage et même dans leurs moindres attitudes les expressions spontanées d’où nait la beauté ! Et combien d’autres, qui donnent au premier abord l’impression d’être belles lorsqu’elles sont immobiles, deviennent hideuses dès qu’elles commencent à parler et vivre ! ».

12 Comments

Kouam says:

<p>J'aime la façon objective avec laquelle cet article essaye de nous définir la beauté. J'aime autant les exemples très instructifs qui la garnissent. Beau boulot, Merci beaucoup</p>

Christian ABENA says:

<p>Hello, je viens de déguster l'article. Très riche… On sent là l'opinion de la jeune férue de tech, qui s'est affranchie des avis gauches et essentiellement subjectifs sur la beauté, et qui s'engage à alerter les consciences sur le danger des artifices sur la beauté naturelle. Go ahead, you and the whole team… 🌹</p>

Boungui Douguy says:

<p>Intéressant ce fut. Seul ton miroir doit être l'appareil de mesure de ta beauté…🌚🌚🌚</p>

Mogo says:

<p>En effet on ne peut pas plaire à tout le monde,<br />
Cela me fait penser à la notion de perfection, on ne pourra jamais être parfait mais on peut toujours essayer de se rapprocher de la perfection.<br />
Donc il ne faut pas trop se plaindre de ne pas pouvoir plaire à tout le monde</p>

Rosette Njamnou says:

All about beauty. It was such a great article thanks😍

Vanessa says:

<p>La beauté est tellement relative, ce qui peut paraître moins chez quelqu'un, peut être extrêmement beau chez une autre personne. Les canons de beauté sont définis par les hommes, mais si on se réfère à ce que le créateur lui même définit comme beauté, on comprend bien le psaume 139:14 qui dit " Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse".Alors tout être est beau aux yeux de Dieu. Donc on doit s'aimer tels que nous sommes et nous sentir beaux/belles😊</p>

Hélène Michèle FOTSO METEMO says:

<p>Article très riche , acceptons ce qu'on est.</p>

Liza Gaëlle Foadjo Methun says:

Cet article est telement illustrant et assez bien détaillé. Vraiment sachons que tant que nous n'avons pas confiance en nous et que nous ne nous aimons pas d'abord nous même nous serons toujours tenter de vouloir plaire aux autres en changeant ci ou ça. Sinon la beauté est relative .Merci pour l'éclairage

Chanelle says:

<p>Très enrichissant cet article ! Mais pourquoi n'avez vous pas mentionné les hommes ? N'ont-ils pas aussi des complexes de beauté ???</p>

Pamela TAKOUNDOUM says:

<p>Magnifique ! J’adore la tirade de fin. La beauté en quelque sorte réside dans notre confiance en nous et dans la manière donc nous nous percevons ! 😘</p>

Charnelle says:

<p>Juste super cet article et très enrichissant , la beauté est très relative et l’important de s’aimer soi même avant de chercher à plaire à x où Y. Tout le monde ne peut nous aimer et aussi nous détester. Merci jeune fille pour cet article passionnant</p>

EDE says:

<p>Super article,car il met un doigt très inquiétant sur les normes dite de beautés. Vivement que cela nous donne conscience que ça nous qui déterminons notre beauté et non les canaux standardisés.</p>

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: