post image

Révolutionner l’agriculture en Afrique grace aux objets connectés, un pari ambitieux ! Vous avez peut-être déjà entendu l’expression internet des objets. Si tel n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas! Vous pouvez lire mon précédent article sur le sujet pour mieux comprendre.

Le concept d’objets connectés prend de plus en plus d’espace dans le quotidien occidental. On entend par objets connectés un ensemble  d’objets (porte, voiture, smartphone, …) interconnectés et « communiquant » grâce à internet. Son but principal est de faire communiquer les objets entre eux. Ceci afin de donner aux utilisateurs de ces systèmes des informations précises qui les aideront à prendre des décisions. L’internet des objets s’est déjà attaqué à de nombreux domaines de la vie quotidienne (immobilier, électricité, médecine, …). Nombreuses applications utilisant ce concept ont déjà vu le jour, depuis leur avènement en 2015. Nous avons notamment la maison connectée, qui est une maison dans laquelle il est possible de gérer des ressources telles que l’électricité et la climatisation à distance. Mais comment utiliser ce concept de façon à impacter l’économie africaine ?

However, l’agriculture est l’un des piliers majeurs de l’économie africaine. En 2016, elle représentait 15% du PIB de l’économie en Afrique sub-saharienne. So, Accroître les revenus liés à l’agriculture reviendrait à augmenter le PIB et de facto l’économie. C’est aussi le secteur qui emploie le plus de personnes. Mais quel serait donc l’impact de l’internet des objets dans le domaine agricole en Afrique ?

Pratiquer une agriculture de précision grâce aux objets connectés

Firstly, grâce aux objets connectés, on a la possibilité de faire communiquer le sol de culture et les plantes. Ceci en récoltant les données liées à la plante et au sol. Cette communication permettra de savoir avec précision quel est l’état de la plante et l’état du sol. In other words, à partir de ces informations, le chercheur ou l’agriculteur, pourra prendre des décisions. Ceci en fonction du type de plante examinée. Ainsi, il pourra déterminer quels sont les apports spécifiques dont la plante aurait besoin. Savoir exactement de quoi une plante a besoin pour sa croissance permettra d’augmenter l’espérance de vie de celle-ci. Et donc, diminuer le taux de mortalité. La productivité sera de ce fait plus conséquente, et la qualité des cultures en sera plus améliorée.

Economiser de l’eau et de l’argent grâce aux objets connectés

economiser l eau grace aux objets connectés

In conclusion, révolutionner l’agriculture en Afrique grace aux objets connectés est tout à fait possible. l’agriculture est le domaine ayant le plus grand impact sur l’économie des pays africains. Elle représentait 50% du PIB au Tchad en 2016 et 14.4% du PIB en 2018 au Cameroun. Augmenter la productivité agricole impactera positivement le PIB de ces pays. L’internet des objets vient ainsi comme une solution à cette agriculture de plus en plus quantitative et qualitative. Grâce à ce dernier, on peut pratiquer une agriculture de précision. Ce qui permettra d’économiser non seulement en ressources financières mais aussi en eau. L’eau étant une ressource chère et rare. Mais comment mettre en place un tel système et comment fonctionnera-t-il ? Nous verrons cela dans un prochain article.

Secondly, l’eau est une ressource rare et très importante en agriculture. D’après les statistiques de la Banque Mondiale, en 2016, l’agriculture absorberait jusqu’à 70% de la consommation d’eau. So, plus l’espace de culture est grand et plus la demande en eau est grande. Si on pouvait trouver un moyen de mesurer exactement la quantité d’eau nécessaire, cela éviterait d’arroser les parcelles non nécessiteuses. Ainsi, économiser de l’eau ! La culture de précision vient donc en solution de cela. Grâce aux capteurs implantés dans le sol, on pourra mesurer et déterminer exactement la zone à risque. Une fois cette zone identifiée, l’agriculteur pourra prendre la décision d’arroser uniquement cette zone à cet instant précis. On voit ainsi l’impact d’un tel dispositif dans l’économie financière des agriculteurs de par l’économie en eau.

Sources

1 Comments

Rosette Njamnou says:

Thank you my lady for this wonderful article on IOT applicable to Agriculture.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: